Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les exploitations laitières sont toujours plus grandes en Suisse (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

Les années se suivent et se ressemblent depuis la fin du contingentement laitier en 2009. Le nombre d'exploitations ne cesse de baisser, mais l'agriculture suisse produit toujours autant de lait.

Ainsi l'an dernier, 776 producteurs de lait ont décidé de se détourner de la filière, une baisse de 3,7% en un an qui maintient leur nombre tout juste au-dessus de 20'000, à 20'211. La quantité de lait produite en 2017 est pour sa part demeurée stable, à 3,32 millions de tonnes, a indiqué mercredi le Service d'informations agricoles alémanique LID.

Pendant ce temps, les producteurs ont toutes les peines du monde à interrompre l'effritement du prix du lait, voire à inverser la tendance. Pour conserver un revenu viable, ils doivent augmenter leur production, donc la taille de leur exploitation, alors que les plus petits mettent la clef sous le paillasson.

Pour les producteurs, c'est s'agrandir ou mourir. Ou trouver un marché de niche, dans la fabrication de fromages AOC par exemple, où le lait est payé convenablement, à plus de 80 centimes le kilo, contre moins de 60 ct/kg en général. Ce que les chiffres là encore confirment: la production par exploitation a crû de 4% en 2017, à plus de 164'400 kilos chacune en moyenne.

Plus démonstratif encore: un quart des exploitations, qui produisent plus de 200'000 kilos de lait par an, concentrent à elles seules la moitié de la production laitière helvétique.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS